La rhinoplastie sans mèche

La rhinoplastie sans mèche
Rhinoplastie sans mèche - Cannes & Nice | Dr Victor Médard de Chardon


La mise en place de mèches après une rhinoplastie est dans la majorité des cas non nécessaire avec les techniques modernes de rhinoplastie. 

En quoi consiste la technique de "rhinoplastie sans mèche"?

Afin d’éviter de placer des mèches lors d'une chirurgie esthétique du nez ou d'une chirurgie réparatrice du nez plusieurs points techniques sont primordiaux: 
  • effectuer une dissection douce et des gestes précis
  • suturer les tissus internes pour fermer les espaces de décollement. Cette technique de suture interne s’effectue de l’intérieur avec des fils résorbables et non visibles de l’extérieur.
Ces points techniques rendent dans la majorité des cas, inutiles le placement de mèches à la fin d’une rhinoplastie (95% des cas). 

Quel était le rôle des mèches?

Les mèches étaient placées en fin d’intervention dans les cavités du nez pour plusieurs raisons parfois combinées. Elles pouvaient servir à : 
  • stabiliser des volets osseux après ostéotomies latérales
  • replacer les muqueuses septales après septoplastie
  • contrôler un saignement du nez

Pourquoi avoir développé la technique de « rhinoplastie sans mèche »?

La plainte la plus fréquente après rhinoplastie étaient, non pas la douleur, mais bel et bien l’obstruction nasale par les mèches, gênant la respiration et l’alimentation. 
Par ailleurs, la crainte la plus fréquente des patientes devant se faire opérer du nez est aussi la peur de souffrir lors de l’ablation des mèches. En effet, la douleur lors de l’ablation des mèches étaient parfois présente en fonction du type de mèche utilisé. Désormais, même si une mèche est exceptionnellement placée dans le nez, celle-ci étant une mèche grasse non adhérente, son ablation est désormais non douloureuse, simplement désagréable. 

Quels sont les avantages et les inconvénients de la technique de "rhinoplastie sans mèche »? 

Il n’existe que des avantages puisqu’ils simplifient considérablement les suites d’une rhinoplastie procurant un vécu agréable au patient. 
L’adaptation de la technique ainsi que la délicatesse dans la dissection des tissus permet par ailleurs et indirectement de limiter les oedèmes et les ecchymoses (bleus). 

Articles relatifs :

Tags :

© Docteur Médard de Chardon - Chirurgie esthétique et reconstructrice - 101 rue d'Antibes, Cannes, France - Téléphone : +33 (0)4 93 68 86 68