CUTIS VERTICIS GYRATA

Photos cutis verticis gyrata

Le cutis verticis gyrata (CVG), ou pachydermie vorticellée du cuir chevelu, est une affection rare et évolutive de la peau du scalp et/ou du visage. Elle se caractérise par une hypertrophie et une hyperlaxité cutanée formant des plis semblables à la surface du cortex cérébral. Ces plis peuvent être à l’origine d’une gêne esthétique, sociale et fonctionnelle (macération, infection). Cette pathologie était rapportée pour la première fois par Alibert en 1837 sous le terme de « cutis sulcata ». En 1907, Unna lui donnait le nom de CVG, communément admis depuis. Cette maladie nécessite un bilan clinique et paraclinique pour éliminer les formes secondaires et primitives non-essentielles. Le traitement est chirurgical, par l’excision des zones cutanées les plus plissées et remise en tension du scalp dans un plan longitudinal et transversal. Le traitement chirurgical est indiqué dès lors que le patient en fait la demande.

Causes du Cutis Verticis Gyrata

Le Cutis Verticis Gyrata secondaire à des pathologies chroniques métaboliques, inflammatoires, respiratoires, cardiaques, endocriniennes, hépatobiliaires et formes paranéoplasiques, ou encore iatrogène suite à un traitement par Minoxidil. Le Cutis Verticis Gyrata est également présent dans la pachydermoperiostose (ou ostéo-arthrite hypertrophique chronique). Une traction chronique du scalp a même été décrite à l’origine d’un Cutis Verticis Gyrata. Cette forme est la plus fréquente et touche plus fréquemment le visage en association avec l’atteinte du cuir chevelu. Elle touche préférentiellement les hommes avec un sex-ratio de 5:1;

le Cutis Verticis Gyrata primitif, beaucoup plus rare, dont l’origine est génétique à transmission indéterminée. Il peut être essentiel ou non-essentiel :

la forme non-essentielle est associée à des anomalies neurologiques et/ou ophtalmiques (retard mental, épilepsie, cataracte congénitale, microcéphalie, encéphalopathies, autres malformations neurologiques)

La forme primitive essentielle touche préférentiellement le sujet masculin et débute à la fin de l’adolescence.

HISTOLOGIE DU CUIR CHEVELU PATHOLOGIQUE

Le cuir chevelu présente classiquement une hyperplasie du tissu graisseux sous-cutané, un épaississement fibreux des cloisons interlobulaires, un derme anormalement épais, des dépôts de mucine ainsi qu’une hyperplasie des glandes sébacées.

TRAITEMENT DU CUTIS VERTICIS GYRATA

Plusieurs solutions ont été essayées : traitement médical par isotrétinoïne, ponction/fasciotomie à l’aiguille et remise en tension du scalp par lifting du cuir chevelu. Seule la chirurgie de lifting du cuir chevelu s’est avérée efficace.

La chirurgie est le traitement morphologique de choix du Cutis Verticis Gyrata, mais ne prévient pas de la poursuite évolutive de la maladie. La chirurgie est indiquée dès lors que le patient en fait la demande, qu’elle soit motivée par une gêne esthétique, psychologique ou fonctionnelle (macération, infection). Le schéma des excisions doit prendre en compte quatre éléments principaux : la position des cicatrices doit tenir compte du caractère évolutif de la maladie pour autoriser de futures excisions ; le schéma d’excision doit absorber un excès dans les deux axes ; le schéma doit pouvoir absorber lors de la première et des futures interventions l’excès cutané sur l’ensemble du scalp (frontal, pariétotemporal et occipital) ; les incisions doivent créer des lambeaux à la vascularisation fiable.

Le schéma en T que nous proposons remplit les conditions que nous avons définies préalablement et nous permet si besoin d’améliorer un aspect de front court. Toutefois, d’une manière générale et chez un homme, la branche longitudinale étant située directement sur le vertex, le risque est qu’elle devienne apparente avec le développement d’une éventuelle calvitie. Il nous paraît ainsi raisonnable de rechercher des signes de calvitie débutante ou des antécédents familiaux de calvitie (pas de notion pour notre patient) afin de déterminer au mieux la position des cicatrices.

specialiste-pachydermie-cuir-chevelu

Résultat à 2 mois d’un lifting du cuir chevelu pour Cutis Verticis Gyrata

traitement-pachydermie-cuir-chevelu

Epaississement du derme et de l’hypoderme

pachydermie-cuir-chevelu

Epaississement fibreux des cloisons interlobulaires, derme épais et dépôts de mucine

cutis-certicis-gyrata

EN PRATIQUE

Consultations au cabinet du chirurgien esthétique rue d’antibes à Cannes

  • Objectif : lifting du cuir chevelu
  • Opération en clinique à Cannes ou Nice
  • Hospitalisation: une nuit
  • Anesthésie: générale
  • Durée: 1 heure
  • Œdème du front et des paupières : 7 à 15 jours
  • Pas de drain
  • Peu douleureux
  • Shampoing autorisé à J2
  • Aucun fil à retirer

Posez votre question au chirurgien

© Docteur Médard de Chardon - Chirurgie esthétique et reconstructrice 145 rue d'Antibes, Cannes, France - Téléphone : +33 (0)4 93 68 86 68