Coques après augmentation mammaire par prothèses

Coques après augmentation mammaire par prothèses

Les coques péri-prothétiques après augmentation mammaire - Cannes & Nice | Dr Victor Médard de Chardon


Qu’est ce qu’une coque sur prothèse mammaire ?

Autour de chaque implant placé dans le corps vient se développer une réaction à corps étranger. Cette capsule périprothétique est normalement fine et souple. Cette capsule apparaît systématiquement après augmentation mammaire par prothèses mammaires. Une coque est une réaction anormale de la capsule périprothétique qui devient épaisse et contractile, responsable d’une déformation de l’implant (la prothèse devient sphérique), d’une fermeté à la palpation et parfois d’une sensibilité à la palpation.

 

Les contractions capsulaires arrivent-elles uniquement sur prothèses mammaires?

Non. Une coque peut survenir après implantation de toute prothèse : prothèse mammaire, prothèse orthopédique (prothèse de hanche par exemple), stimulateur cardiaque (pacemaker).


De quoi est composée une coque?

Histologiquement, une coque présente des fibres de collagène, des histiocytes et parfois une métaplasie synoviale-like. 


Les coques sont-elles fréquentes?

Une coque ou contracture capsulaire péri-prothétique était une complication autrefois fréquente après augmentation mammaire par prothèses mammaires mais dont l’incidence a fortement diminuée en raison de l’amélioration des pratiques et de la qualité des prothèses mammaires.

Les coques sur prothèses mammaires sont aujourd'hui rares. Sur une étude réalisée par le Dr. Victor Médard de Chardon dans le cadre d'un travail de thèse, le taux de coque après augmentation mammaire par prothèses mammaires en gel de silicone semble désormais inférieur à 1%.


Classification des coques sur prothèses mammaires

Il existe 4 stades de coques autour d’une prothèse mammaire, selon la classification de Baker :

1. Le stade I. Stade normal : sein souple, non déformé, non douloureux à la palpation

2. Le stade II. Les seins sont plus fermes que la normale.

3. Le stade III. Les seins sont durs et déformés (sphériques) de manière sphérique.

4. Le stade IV. Les seins sont durs, déformés (sphériques) et sensibles à la palpation.

capsule-periprothetique-coque-implant-mammaire

Traitement des coques sur prothèses mammaires

Pour le stade II, une simple surveillance parfois associée à des massages est préconisée. 

Pour les stade III et IV, une reprise chirurgicale est à prévoir pour capsulectomie totale, un lavage abondant avec irrigation d'antibiotiques, suivi de la mise en place de nouvelles prothèses mammaires. Il peut être intéressant de poser des implants mammaires recouverts d'une texture de polyuréthane afin de prévenir le risque de récidive de coque. 

La technique du "squeezing" qui consistait en pression extérieure forte du sein et de l'implant ne doit plus être pratiquée car elle est inutile et dangereuse.


RéFéRENCES

  1. Thèse du Docteur Victor Médard de Chardon : augmentation mammaire par prothèses mammaires, Nice – Faculté de médecine.
  2. Communication affichée au Congrès de la Société Française de Chirurgie Plastique Esthétique et Reconstructrice en 2008 à Paris : "Augmentation mammaire primaire d'indication esthétique: aucune coque précoce de grade III et IV" - Dr. Victor Médard de Chardon
specialiste-traitement-coque-protheses-mammaires

Articles relatifs :

Tags :

© Docteur Médard de Chardon - Chirurgie esthétique et reconstructrice 145 rue d'Antibes, Cannes, France - Téléphone : +33 (0)4 93 68 86 68