Augmentation mammaire rétropectorale (derrière le muscle)

Augmentation mammaire rétropectorale (derrière le muscle)

Augmentation par prothèses mammaires rétropectorale (derrière le muscle) – Cannes & Nice | Dr. Victor Médard de Chardon


L’augmentation mammaire rétropectorale « classique » dite « derrière le muscle » présente certains avantages et inconvénients que nous présentons dans cet article. En pratique, pour une augmentation mammaire rétropectorale, la prothèse mammaire n’est que partiellement derrière le muscle grand pectoral : seule sa portion supérieure et interne est masquée par le muscle (zone du décolleté).


Avantages d’une augmentation mammaire rétropectorale

  • Pour une augmentation mammaire derrière le muscle, le pôle supérieur et médial de la prothèse mammaire est masqué et évite une palpabilité et les vagues dans le décolleté.
  • Les coques semblent moins fréquentes lors d’une augmentation mammaire derrière le muscle qu’en position rétroglandulaire (devant le muscle) (2) par un effet de massage permanent et probablement par la meilleure vascularisation de cette loge (3); cette notion est cependant discutable. Il n’existe pas de retentissement sur la fonction du muscle grand pectoral (4).
  • Après augmentation mammaire derrière le muscle (rétropectorale), le risque de ptose mammaire à long terme semble moindre que pour une augmentation mammaire rétroglandulaire (devant le muscle) (5).
  • Tous les avantages d’une augmentation mammaire derrière le muscle « classique » (rétropectorale) sont retrouvés pour une augmentation mammaire en dual plane, sans les inconvénients.

Inconvénients d’une augmentation mammaire rétropectorale

  • Le risque de malposition des prothèses mammaires serait plus important que pour une augmentation mammaire prépectorale (devant le muscle) (6).
  • Les suites sont plus douloureuses et le retour à une activité normale serait plus tardif.
  • Il existe une mobilisation des prothèses mammaires et des seins lors de la contraction du muscle grand pectoral.
  • Les inconvénients d’une augmentation mammaire derrière le muscle « classique »(rétropectorale) sont moins présents en cas d’augmentation mammaire dual plane.

Meilleure indication d’une augmentation mammaire rétropectorale

La chirurgie d’augmentation mammaire derrière le muscle (rétropectorale) trouve sa meilleure indication lorsque le recouvrement tissulaire est insuffisant (patiente mince, faible volume glandulaire, épaisseur des parties molles faible, base mammaire insuffisante). Le meilleur exemple est le sein juvénile.

Mauvaises indications d’une augmentation mammaire derrière le muscle

L’augmentation mammaire rétropectorale (derrière le muscle) n’est pas indiquée, dans sa version « classique », en présence d’une hypotrophie-ptose à peau de mauvaise qualité. Il existe un risque de malposition déplacement des prothèses mammaires et de double contour mammaire de type I par insuffisance de redrapage des parties molles.

Références

Extrait de la thèse du chirurgien sur les prothèses mammaires (Nice – Faculté de Médecine).

1. Hidalgo, D. A. Breast augmentation: choosing the optimal incision, implant, and pocket plane. Plast Reconstr Surg 105: 2202-2216; discussion 2217-2208, 2000.
2. Vazquez, B., Given, K. S., Houston, G. C. Breast augmentation: a review of subglandular and submuscular implantation. Aesthetic Plast Surg 11: 101-105, 1987.
3. Camirand, A., Doucet, J. Breast augmentation: teaching our patients how compression can help prevent capsular contracture. Aesthetic Plast Surg 24: 221-226, 2000.
4. Banbury, J., Yetman, R., Lucas, A., et al. Prospective analysis of the outcome of subpectoral breast augmentation: sensory changes, muscle function, and body image. Plast Reconstr Surg 113: 701-707; discussion 708-711, 2004.
5. Heden, P., Jernbeck, J., Hober, M. Breast augmentation with anatomical cohesive gel implants: the world’s largest current experience. Clin Plast Surg 28: 531-552, 2001.
6. Araco, A., Gravante, G., Araco, F., et al. A retrospective analysis of 3,000 primary aesthetic breast augmentations: postoperative complications and associated factors. Aesthetic Plast Surg 31: 532-539, 2007.


Articles relatifs :

Tags :

© Docteur Médard de Chardon - Chirurgie esthétique et reconstructrice - 101 rue d'Antibes, Cannes, France - Téléphone : +33 (0)4 93 68 86 68